Nous voilà à peine rentrés d’Islande, d’un merveilleux Road Trip en Van sur la côte Sud, à chercher les Spots les plus photogéniques car tous 3 passionnés de photos! Je dis « nous », car cette fois je ne suis pas partie seule: Seb est là, mais aussi Alexia! Et là je dois vous raconter la petite histoire de notre rencontre.

On s’est connnu sur Instagram! Grâce à Gopro! Improbable non? Du coup on s’entend bien et c’est une évidence, on doit partir ensemble, en norvège sur un coup de tête! Et puis un coup de tête plus tard, on change de destination pour L’islande!

Jour 1, on récupère notre Van chez Cozy Campers: un magnifique van VW 4×4, avec toit panoramique ( oui quand tu te pèles dehors pour les aurores boréales, un toit panoramique est trés aprécié pour les regarder au chaud!!)


On s’enfile une délicieuse soupe de champignons ( on a mangé ça TOUT le long du trip, pas chèr, pain à volonté, c’est chaud et ça cale ahah!) et on sort de Reykjavik, la capitale.

On prend la route pour notre premier point d’intéret: Seljalandfoss, la fameuse chute ou on peu passer derrière quand ce n’est pas geler. Cette fois ci, le sentier est impraticable.

L’année passé, j’ai eu la chance de pouvoir passer derrière:

Ensuite, on file vers le petit Canyon juste aprés la chute. Magnifique!

Et on fille à Skogafoss. C’est l’hivers, le soleil se couche à 16h30, on passe la nuit sur place pour être les premiers sur le spot le lendemain. J’en profite pour m’acheter un pull Islandais dont je rêvais depuis mon précédent voyage ici.
Il gratte, il coute une blinde, mais qu’est ce qu’il tient chaud! ( ouais mais surtout qu’est ce qu’il gratte quand même!! Seb en a eu des allergies pendant tout le trip)

Enfin, on part un peu plus loin pour la chute secrète de Kvernufoss, on peut également y passer derrière quand ce n’est pas gelé, mais là c’est un échec, le sentier est une patinoire et nous ne sommes pas équipés.
Petite déception pour moi qui révais de voir cette chute de ce point de vue, car lors de mon précédent voyage, je n’avais même pas connaissance de ce secret spot. Mais le l’endroit est quand même magique!

 

On part enfin vers la piscine naturellement « chauffée » qu’on avait repéré, Seljavallalaug. Seb et Alexia ne sont jamais venu en Islande, je leur vante les sources d’eau chaude en leur disant que c’est brulant, qu’on va trop se relaxer et tout!
Maiiiis… en fait non. L’eau de cette piscine est trés froide, surement cool pour l’été mais en plein hivers, bon, on va pas se mentir, s’était plus pour l’expérience que pour le côté relax!

On file prés du Canyon Fjaðrárgljúfur, pour se trouver un coin tranquile pour la nuit, car ce soir, l’activité polaire devrait être super. Pas de nuage en vue, un vent à décorner les boeufs, pas de doute, ce soir on voit des aurores!
Seb et moi on en a déjà vu plusieurs fois, mais pour Alexia, c’était la toute première fois, alors on espérait vraiment qu’elle aurait la chance d’en voir. Et ça n’a pas loupé:

 

On se remet de nos émotions, on se met au lit et on dort comme des bébés! Merci l’air pur de l’Islande!
Le lendemain matin, un petit dej et hop! on file voir le canyon Fjaðrárgljúfur: magnifique! tout couvert de blanc, il n’a rien a voir avec les photo qu’on peut voir de lui l’été.

Au début, le ciel est bleu pétant, pas un seul nuage à l’horizon. Pourtant, 10 minutes plus tard, un ciel gris inquiétant arrive sur nous à toute vitesse, le vent devient beaucoup plus fort, et on se dit  » tiens, c’est un temps à la neige ça »

Et ça n’a pas loupé, le temps de rentrer dans le Van et de prendre la route vers L’est pour le Jokusarlon, on tombe en pleine tempête. On a notre vol le lendemain à l’autre bout de l’islande, on abandonne alors l’idée d’aller voir le glacier et on revient sur nos pas. On change nos plans, et on décide d’aller voir le DC-3 de Sólheimasandur, la célèbre épave d’avion qui s’est crashé sur la plage de sable noir. On continue la route vers l’ouest donc, et on sort de la tempête. Il ne neige plus, le vent s’est calmé, c’est parfait.

On arrive au parking du point de départ du sentier menant à l’avion. C’est simple, le sentier est tout plat, il est balisé, il est juste incroyablement long. 40 minutes de marche, mais le chemin est strictement ennuyant, tout droit, et parait INTERMINABLE.
Pour vous dire à quel point ce sentier est praticable ( car ce détail à une importance dans la suite de l’histoire) on a même croisé un couple avec une poussette qui revenait de l’épave pour rentrer au parking.
Le temps commence à tourner, on dirait que la tempête que l’on avait laissé derrière nous nous a suivie!

L’épave est aussi impréssionante qu’en photo, on reste un petit moment mais le vent forcit, on décide de rentrer.

Le vent se lève encore plus fort. ça commence à être difficile de marcher contre le vent, mais pour l’instant ça nous fait rire, on fait même quelques vidéos.

Puis le vent passe un niveau encore supérieur. Et la je vous assure qu’on ne rigole plus. On ne voit plus à 3 mètres, on se retrouve en pleine tempêtes, la neige et le vent nous giflent le visage pendant qu’on essaye d’avancer, presque en rempant, sur le sentier pour rentrer.
Il nous a faudra plus de 2h pour rentrer, sur le même chemin ou l’on avait croisé une poussette à l’aller ( rappellez vous;) ) et ou il nous avait donc fallu 35 minutes seulement pour le parcourir.

Je ne vous dis pas la joie quand on a enfin rejoins le van! On était congelés, trempés, épuisés, mais ravis!
Mais le vent balance le van dans tous les sens et on se demande si on doit rester la ou prendre la route pour rejoindre une ville.

On regarde donc sur internet les infos routes, et là: ALERTE JAUNE! carrement! On voit cependant quelques voitures rouler et on décide de retourner à Vik ou on pourra poser le van à l’habris du vent, et puis ça méritait bien une petite soupe aux champignons toute cette histoire!

La nuit a été vraiment longue, on a vraiment cru que le van allait s’envoler! On part tôt le matin et on décide de rentrer vers Reykjavik et de le prendre cool pour le dernier jour.

Ci dessous, mes deux acolytes qui passent le temps pendant la route 😉

On s’arrette au Volcan Kerio qui est sur notre chemin.

Et on s’arrette enfin vers le tant attendu secret Lagoon. Vers 12h il n’y a quasiment personne, il est beaucoup moins cher que le blue laggon et bien plus jolie à mon gout!

On rentre à Reykjavik, on savoure une dernière soupe ( on a fait péter la soupe de poisson pour le dernier soir!) et il est déjà l’heure de rentrer.

Voilà notre petit road trip dans le sud de L’islande,  à bord de notre Van Cozy Campers ( Franchement à cette période le 4×4 n’est pas du luxe, si vous pouvez, prenez un 4×4, on était bien content pendant la tempête!)

Le Vlog arrive bientôt alors restez connectés!

 

 

        Reçois en cadeau ton programme:
"30 jours pour te creer une vie de voyage"

2018-01-30T18:59:25+00:00